QSLD novembre 2014 - La revue du GIAA

Le QLSD numéro 21 de novembre est arrivé !
Pour vous abonner gratuitement à la liste de diffusion du Qu’on se le dise, vous pouvez envoyer un mail à l’adresse suivante : giaa-qsld-subscribe@yahoogroupes.fr



Aller à la fin de l’éditorial pour télécharger le QSLD complet et quelques bonus supplémentaires.

Editorial

« C’est pas du jeu » t’as touché !

Que celui qui n’a jamais joué vienne jeter son premier pion avec moi ! Pas de souci. S’il le souhaite, il pourra même avoir les yeux bandés. Nous lui proposerons de faire un petit tour sur notre échiquier, notre jeu de dames, notre jeu de petits chevaux. Bref, il est invité à découvrir tous nos jeux en bois, souvent assez artisanaux. Pour ces jeux-là, pas besoin de connaître le Braille ou de sortir de Saint-Cyr : il suffit d’oser essayer d’utiliser ses doigts car tous les pions sont identifiables. Aux dames, par exemple, les pions noirs sont lisses et les blancs ont un trou au centre… Oh là la ! J’espère que ce n’est pas l’inverse ! De toute façon, on se moque de leur couleur puisqu’ils sont différents sans elle !
Eh oui ! Même si on ne voit pas bien, même si on ne voit rien, on peut jouer et aimer ça… et même parfois tricher. Vous me croyez ? Rien de moins sûr ! Pourtant, c’est vrai puisque j’ai déjà triché quand je jouais aux cartes avec mes frères. Et ils ne s’en rendaient pas toujours compte. En fait, c’est plus difficile de tricher quand on voit mal ou pas ; il faut être très rapide à la lecture des cartes, mais surtout très discret ! Si je vous donnais mes astuces, ça ne serait plus drôle du tout pour mes successeurs dans le rôle du tricheur amateur à la belote ou à la coinchée ! Alors, je garde mon secret. Mais je n’ai pas triché « pour de faux » ; c’était « pour de vrai » et ça m’a beaucoup amusé quand j’ai vu que j’y arrivais. Bon, j’avais triché pour voir si j’étais assez rapide au toucher. C’est après que je suis devenue une bonne perdante dans les parties de jeux de société.
Une psychologue, Françoise Sarocchi-Martinez, que j’ai souvent rencontrée lors de conférences, écrivait qu’un aveugle libre est « un aveugle qui sait se cacher ». À l’époque j’ignorais ce fait. Elle avait oublié les tricheurs dans ses analyses. Et ça manque au tableau des libertés. Pourtant des tricheurs, il y en a beaucoup dans le jeu de la vie. Comprenne qui peut ou qui veut ! Ceux qui gagnent ne sont pas toujours les plus vertueux et notre monde en souffre trop souvent. Allez, faites vos jeux !
Assez de qualificatifs inappropriés ou négatifs ! Les 
déficients visuels qui courent, font de l’équitation, du ski, 
de la natation etc… n’ont-ils pas des membres et une tête qui fonctionnent ? Ce sont leurs yeux qui ne perçoivent pas ou perçoivent insuffisamment.
 Leur mobilité n’est pas physiquement réduite comme on le laisse supposer avec ce terme de PMR ! Elle est entravée par une perception déficiente ou nulle de l’espace inconnu. Alors, il faudrait utiliser des termes appropriés et celui de déficient visuel convient, à ce qu’il me semble ! Avoir besoin d’un guide qui marche à vos côtés n’interdit pas d’utiliser ses jambes quand elles sont encore valides.
Personne Mal Rafistolée ! Personne Moins Réactive !
C’est fou ce qu’on peut faire dire à trois malheureuses lettres ! Pardonnez-moi le ton quelque peu irrité de cet éditorial. Mais, selon moi, la langue est un instrument qu’il faut utiliser à bon escient. Puisque le thème du dossier de notre revue estivale est le sport, on verra aisément que « mens sana in corpore sano » se vérifie chez bon nombre de déficients visuels très sportifs. Bravo aux champions des Jeux Paralympiques qui nous montrent qu’ils sont des Personnes à Mobilité Rapide !

Marie-Renée HECTOR Présidente du GIAA


Télécharger le QSLD complet en format HTML, lisible avec votre navigateur (Internet Explorer, Firefox, etc) :

HTML - 408.4 ko
Qu’on se le dise - novembre 2014


Pour compléter ce QSLD, vous trouverez en supplément plusieurs petits bonus réalisés par Philippe Lumbroso, dont :

  • Une interview de Georges Perec de 1978, date de sortie de son chef d’œuvre la vie mode d’emploi, pour la revue Sauvage, intitulé « La vie, règle du jeu »
  • Un chapitre très drôle d’Alice au pays des merveilles de Lewis Carroll
  • Une version non tronquée de l’article de Philippe
    Lien pour télécharger le tout : ici


    Pour vous abonner gratuitement à la liste de diffusion du Qu’on Se Le Dise, il vous suffit d’envoyer un mail à l’adresse suivante : giaa-qsld-subscribe@yahoogroupes.fr

    Vous pouvez également souscrire à la version en braille, en gros caractère, en audio ou à la version papier en renvoyant le bulletin ci-dessous :
    PDF - 573.1 ko
    Abonnement QSLD_Bulletin 2014