QSLD juillet 2014 - La revue du GIAA

Le QLSD numéro 20 de juillet est arrivé !
Pour vous abonner gratuitement à la liste de diffusion du Qu’on se le dise, vous pouvez envoyer un mail à l’adresse suivante : giaa-qsld-subscribe@yahoogroupes.fr



Aller à la fin de l’éditorial pour télécharger le QSLD complet.

Editorial

P.M.R… “Pour Mieux Râler”

Voici que maintenant, on affuble les déficients visuels du terme « PMR » ! Cette manie de tout généraliser ne fait qu’alimenter la confusion dans l’esprit du public pour qui toutes les formes de handicaps se rangent pêle-mêle dans le même tiroir ; un handicapé est obligatoirement en fauteuil roulant. Il faut reconnaître que, depuis quelques années, l’accueil et l’assistance ont beaucoup progressé dans les aéroports et les gares… Les services rendus sont bien meilleurs qu’ils ne l’étaient il y a dix ans ! C’est indéniable.
Mais quand même, il y a de quoi se mettre en rogne quand on entend : « Monsieur, venez, il y a une PMR à conduire » et qu’on contraint un déficient visuel à s’asseoir dans un fauteuil parce que « c’est plus facile » et que « c’est le règlement pour une PMR » !
Personne à Marche Ralentie ! 
Et pourquoi pas : Personne Mieux Réceptive ! Personne Merveilleuse à Regarder !
Assez de qualificatifs inappropriés ou négatifs ! Les 
déficients visuels qui courent, font de l’équitation, du ski, 
de la natation etc… n’ont-ils pas des membres et une tête qui fonctionnent ? Ce sont leurs yeux qui ne perçoivent pas ou perçoivent insuffisamment.
 Leur mobilité n’est pas physiquement réduite comme on le laisse supposer avec ce terme de PMR ! Elle est entravée par une perception déficiente ou nulle de l’espace inconnu. Alors, il faudrait utiliser des termes appropriés et celui de déficient visuel convient, à ce qu’il me semble ! Avoir besoin d’un guide qui marche à vos côtés n’interdit pas d’utiliser ses jambes quand elles sont encore valides.
Personne Mal Rafistolée ! Personne Moins Réactive !
C’est fou ce qu’on peut faire dire à trois malheureuses lettres ! Pardonnez-moi le ton quelque peu irrité de cet éditorial. Mais, selon moi, la langue est un instrument qu’il faut utiliser à bon escient. Puisque le thème du dossier de notre revue estivale est le sport, on verra aisément que « mens sana in corpore sano » se vérifie chez bon nombre de déficients visuels très sportifs. Bravo aux champions des Jeux Paralympiques qui nous montrent qu’ils sont des Personnes à Mobilité Rapide !
Dans ce numéro, nous avons essayé d’informer sur les sports particuliers aux déficients visuels, tels que le showdown et le torball. Ne pouvant traiter de tous les sports, l’information sur certains dispositifs ou sports adaptés nous a paru la plus indispensable. Il y a peu d’années qu’existent des plages aménagées pour aveugles. Bien des choses progressent, malgré tout, et nous sommes tous heureux de vous faire partager ce que nous faisons et aimons découvrir. Bien sûr, comme nous, soyez, chers lecteurs et amis, des Personnes Magnifiquement Réconfortées par le dynamisme du partage, qu’il soit sportif ou culturel.
Marie-Renée HECTOR Présidente du GIAA


Télécharger le QSLD complet en format HTML, lisible avec votre navigateur (Internet Explorer, Firefox, etc) :

HTML - 439.1 ko
QSLD num 20 - Juillet 2014



Pour vous abonner gratuitement à la liste de diffusion du Qu’on Se Le Dise, il vous suffit d’envoyer un mail à l’adresse suivante : giaa-qsld-subscribe@yahoogroupes.fr

Vous pouvez également souscrire à la version en braille, en gros caractère, en audio ou à la version papier en renvoyant le bulletin ci-dessous :

PDF - 573.1 ko
Abonnement QSLD_Bulletin 2014