QSLD janvier-février 2008

Editorial du QSLD de janvier-février 2008

Aller à la fin de l’éditorial pour télécharger le QSLD complet

A l’aube de cette nouvelle année, il est de tradition de formuler des vœux et de dresser un bilan.

Je souhaite que le GIAA puisse réaliser tous les projets qui sont lancés pour améliorer l’intégration des déficients visuels dans le monde professionnel, dans le monde de la culture et des loisirs mais aussi que les membres jeunes aient accès aux études de leur choix afin de s’épanouir.

Mieux encore, nous pouvons espérer que notre association verra naître des projets innovants. On sait combien la créativité caractérise le GIAA ; la souplesse des structures, le dynamisme des membres et des collaborateurs font naître de véritables pépinières où chacun peut tester son idée, l’expérimenter. La conviction, l’acharnement de certains font tomber des murs et découvrir les ressources. N’en est-il pas ainsi du lancement ou de la renaissance des délégations, des bibliothèques, du Club Emploi, de la numérisation et de tout le reste….

Je veux profiter de ces quelques lignes pour remercier toutes et tous, salariés, bénévoles, donateurs, usagers, membres actifs qui apportent une pierre à l’édifice.

L’année 2007 a connu un changement dans la gouvernance de l’association. Sylvain Nivard a désiré prendre un peu de recul. Il a su donner une nouvelle impulsion ; grâce à ses talents, il a engagé le GIAA dans le 21ème siècle en introduisant les nouvelles technologies. Il demeure un rouage important de notre organisation par le foisonnement de ses idées et son énergie stimulante. Le conseil d’administration de juin dernier réuni à Strasbourg, m’a confié cette fonction. Un secrétaire général adjoint a été également nommé, Emmanuel Ader, fidèle bénévole qui consacre de nombreuses heures au GIAA depuis plus de quatre ans ; il a participé au lancement du procédé DAISY et ces derniers mois il oeuvre pour l’implantation d’un logiciel de gestion intégrée qui devra améliorer la qualité du service auprès des adhérents. Le conseil est composé de membres – déficients visuels ou voyants – aux profils très divers, littéraire, scientifique, gestion, et possédant des expériences dans des domaines variés comme l’entreprise, le conseil, l’enseignement.

Accueilli il y a quelque quarante ans, j’ai beaucoup reçu du GIAA qui m’a accompagné tout au long de mes études, puis dans ma carrière de professeur dans une grande école de commerce. J’ai pu mesurer la force et l’efficacité de son combat. Si l’informatique a révolutionné l’accès à la connaissance et à la communication des déficients visuels, il demeure encore beaucoup à faire pour améliorer notre intégration. Il s’agit de mettre en œuvre les généreux discours sur la diversité, d’autant plus que le handicap a de multiple facettes.

Quelle mission passionnante que de permettre à des femmes et des hommes de s’affirmer malgré leur handicap et d’être des citoyens à part entière.

Bernard Esnault, Secrétaire Général du GIAA

Télécharger le QSLD complet en format Word

Word - 299.5 ko
QSLD janvier-février 2008