Dans la même rubrique...

Fingerreader : l’aide à la lecture en temps réel du MIT pour les malvoyants

Les chercheurs du MIT Media Lab développent actuellement un solution d’aide à la lecture en temps réel pour les déficients visuels. Le dispositif a pour objectif d’offrir une approche plus naturelle et plus intuitive de la lecture en comparaison des loupes, appareils grossissants et autres scanners encombrants pour la basse vision, peu pratiques à utiliser, surtout dans les lieux publics tels que les bibliothèques ou les terrasses de café… De quoi changer la vie de plusieurs millions de personnes.

FingerReader se présente sous la forme d’une bague à porter sur l’index. L’utilisateur pointe naturellement du bout du doigt la ligne de texte à lire et la bague analyse le texte en temps réel grâce à une caméra embarquée et le restitue instantanément sous forme audio grâce à une voix de synthèse. Une vibration indique à l’utilisateur les passages à la ligne.

Il existe bien entendu déjà des technologies de reconnaissance de caractères mais selon les protagonistes du projet FingerReader, aucune d’entre elles n’est capable de le faire en temps réel. Cette nouvelle technologie portable offre ainsi aux personnes malvoyantes de pouvoir lire et signer un contrat, lire un menu de restaurant ou tout autre document imprimé sur papier, en temps réel et sans appareillage lourd.

Pour le moment FingerReader est encore à l’état de prototype. La lecture réalisée par la voix de synthèse ressemble encore à celle du premier MAC lancé en 1984, elle est un peu saccadée, mais sa fluidité devrait être améliorée dans le futur. Pour simplifier l’usage, les chercheurs planchent également sur la connectivité de FingerReader avec les différents smartphones du marché et sur la possibilité de fonctionner avec les textes affichés sur tablettes et écrans tactiles.

Le potentiel de FingerReader ne se limite pas aux personnes malvoyantes. Cette technologie pourrait aussi servir à l’enseignement des langues aux enfants et à la traduction en temps réel de documents.

Lien vers la source originale et la vidéo