Bus et Campus vont « parler »

Article de Ghislain UTARD paru dans l’Est Républicain du 9/11/2006

Le système d’annonces sonores pour malvoyants qui équipent les stations tram va s’étendre à 14 arrêts de bus majeurs. Gare, campus lettres et bientôt mairie l’ont aussi adopté !

« Repérer une station avec son nom et sons sens de circulation, connaître instantanément le temps d’attente des trois prochains trams, être informé sur les correspondances ou l’actualité du réseau… » : c’est aujourd’hui possible pour les aveugles et malvoyants grâce au système sonore qui équipe les 49 stations de la ligne T1 et dont l’installation s’est achevée au début de l’été. Innovant, conçu par la société Phitech de Villers-lès-Nancy, « Acti-Tam » se présente sous la forme d’une télécommande avec boutons et haut-parleur, de la taille d’un téléphone mobile (70 €, matériel vendu par les associations).

Grâce à un système de retranscription en temps réel de l’information voyageurs à chaque arrêt, il constitue évidemment un soutien précieux à l’autonomie et à la mobilité. Cette même télécommande permet aussi d’activer les dispositifs d’annonce pour piétons installés sur 130 carrefours.

Trains Avec son aspect et ses capacités multiservices, elle a, du coup, remporté l’adhésion de nombreux utilisateurs. D’autant que le système équipe aussi la préfecture (pour du guidage et de l’information dans les locaux) ou la SNVB.

Face à cette réussite, le Grand Nancy devrait décider vendredi soir, en dégageant une nouvelle enveloppe de 45 000 € d’en étendre les applications en dotant cette fois du matériel nécessaire 14 arrêts de bus.« Ce seront les arrêts les plus fréquentées des personnes handicapées. Ils ont été choisis en concertation avec les associations », explique Pascal GAIRE à la communauté urbaine. Ce sera en l’occurrence à gare-République, Mouzimpré (correspondance tram-bus), Amerval, Baron Louis, Charlemagne, Jarville Carnot, Jarville-Mairie, Bonsecours, Hôpital central, Division de fer, Couarail, Marché et, à terme le Vélodrome.

Autant dire que le système Acti-Tam fait tâche d’huile sur l’agglomération. Il a d’ailleurs été aussi adopté il y a quelques semaines par la gare et couvre « les halls Thiers et Saint-Léon » indique la société Phitech. Là, il permet bien sûr de fournir les informations sur la circulation des trains.

Personnalisé

La mairie de Nancy va également l’adopter dans les prochaines semaines. Et le magasin Printemps dans les mois à venir. La Fnac pourrait suivre. Autre site stratégique conquis par « Acti-Tam » : le campus Lettres. Pour l’instant les étudiants malvoyants peuvent déjà bénéficier par messages sonores des informations diffusées sur panneaux d’affichage (un cours reporté, un changement de salle par exemple). D’autres bornes vont permettre dans une deuxième phase de délivrer de l’information beaucoup plus personnalisée. « Les enseignements de cette expérience serviront à une éventuelle extension aux autres campus », explique-t-on au Bureau de la vie étudiante.

C’est dire que le système innovant mis au point à Villers signe une belle conquête de Nancy. Une conquête aux malvoyants de disposer d’un outil homogène (pas besoin d’avoir 36 appareils en poche !). Et l’entreprise a noué des contacts avec une palette d’autres grandes villes.