Dans la même rubrique...

Au fil des jours

Comment voter ????

Humeur

Vous avez certainement remarqué que nous sommes en période électorale. Je suis aveugle depuis plus de 15 ans, j’ai donc connu pas mal de votes mais, chaque fois c’est la même chose, je ne peux échapper à la question rituelle : « comment faites vous pour voter ? ».

Les personnes qui me posent la question ne sont pourtant pas des inconnus, certains me connaissent bien et me voient me débrouiller dans des situations parfois compliquées, pour autant ils ne peuvent s’empêcher de trouver troublant que sans y voir on puisse mettre dans l’urne le bon bulletin. Alors, j’explique, sans m’énerver qu’il existe différentes astuces comme pour toute action dans notre vie d’aveugle.

Plusieurs opportunités :

Vous êtes paranoïaque et ne faites confiance à personne, Vous recevez comme tout un chacun les bulletins par courrier. Vous vous munissez des dits bulletins et les faites lire par différentes personnes.

Vous connaissez le braille, vous vous confectionnez des pochettes braillées et glissez vos candidats préférés dans les dites pochettes. Vous êtes équipés d’un scanner et d’une synthèse vocale, besoin de personne pour lire les bulletins.

Vous n’avez rien préparé, vous arrivez les mains dans les poches au bureau de vote. Rien à craindre. Les assesseurs présents dans la salle représentent tous les partis politiques, si l’un d’entre eux cherche à vous tromper il sera vite rectifié. Vous tapez dans vos mains pour attirer l’attention, vous demandez après vous être muni de différents bulletins : quel est le candidat que j’ai en main ? Vous le glissez dans la poche droite de votre veste, puis l’autre dans la poche gauche et ainsi de suite. N’en prenez pas trop, autrement il vous faudra vous vêtir d’une saharienne et vous risquez d’oublier où vous avez placé votre candidat favori. Et puis, il n’est pas utile de paralyser le bureau de vote, je vous fais confiance vous êtes tous des citoyens modèles.

Mes petites astuces dévoilées aux « clairvoyants » ils se déclarent sidérés par l’intelligence dont nous faisons preuve dans notre vie de tous les jours.

Ah, si seulement ils pouvaient se poser ce genre de question plus souvent et pour toutes sortes de situations auxquelles nous sommes confrontés journellement ! J’oubliais, pour le deuxième tour, deux poches suffisent.

Béatrix Alessandrini, directrice de la délégation du GIAA Aquitaine.